Le Concept

Le collectif la ligne développe un concept d’installations plastiques, sculpturales et sonores en relation étroite avec le lieu de leur installation. Elles constituent des points de rencontre ponctuels de travaux complémentaires, réunissant 4 artistes et leurs univers propres. Chacun agrège sa production plastique ou sonore à celle des autres afin de les rendre indissociables et proposer l’immersion dans un univers expressif fait de sculptures, de lumières et de sons.

Cette collaboration est le fruit de la rencontre, du dialogue et du jeu commun ; son objet est de proposer la découverte simple d’un univers poétique et sensoriel, dans lequel le jeu du contraste, de l’immobilité et du mouvement est essentiel.

Sculpture à part entière, la structure de planches mal équarries d’une douzaine de mètres est le support de l’histoire immobile et suggérée dans laquelle le spectateur forge sa propre perception sensorielle. Descriptive et figurative, suspendue ou posée à hauteur d’un regard d’enfant, elle offre des points de vue multiples et permet l’immersion.

Les sculptures sont en porcelaine modelée ou tournée, fils de fer, enduits, végétaux, éléments de récupération etc. Le travail céramique souvent blanc de F.Beudin Lesaint contraste et dialogue avec les grands personnages sombres façonnés par Cushmok. Les lignes qui les sous-tendent sont faites de planches, suspendues ou posées, et cheminent à travers l’espace qu’elles structurent en imposant leur sens.

La dimension sonore est entièrement définie in situ et bénéficie d’une intégration avancée. Cachés à la vue mais non à l’ouïe, les dispositifs mettront parfois en vibration les sculptures elles-mêmes et joueront avec les illusions de nos sens. Le son, en enveloppant le spectateur, enrichit son approche imaginaire et apporte une autre dimension à l’expression plastique de l’œuvre. Il attire, invite à entrer dans cet univers qu’il matérialise physiquement et donne la sensation d’intégrer un espace privilégié.

La lumière tient également une place importante dans le jeu sensoriel offert aux visiteurs et participe à la métamorphose, créant un théâtre d’expression particulier aux éclairages ponctuels et directifs, mettant en valeur les ombres et transformant couleurs et textures.

L’espace d’installation est envisagé comme le cadre de l’expression. Il est considéré avec sa propre nature et participe à l’appréhension de l’oeuvre. La scénographie, oblige un voyage poétique, une expérience visuelle et sonore qui suscite l’émotion et aiguise nos sens.

Outre la création, le rapport avec le public est essentiel.

Nous cherchons à proposer l’intégration d’une œuvre artistique dans des espaces connus des habitants afin de solliciter chacun, proposer un partage, et faire vivre aux visiteurs une expérience inhabituelle qui apporte émotion et réflexion.

Publicités